La Maison de l'Assurance et de la Banque à Florennes

Soins dentaires

Votre sourire, c'est votre carte de visite ! Toutefois, au fil des années, vos dents pourraient être mises à rude épreuve. Votre enfant doit porter un appareil ou a besoin d'une prothèse ? De tels frais, mais aussi de simples interventions dentaires, ont vite fait d'augmenter. La plupart des mutuelles ne proposent qu'une garantie de base pour les soins dentaires. Si vous souhaitez une police plus étendue, vous devez souscrire un plan de soins dentaires complémentaire. Souvent, l'assurance soins dentaires n'est pas une police, mais une garantie complémentaire.

Différents traitements sont remboursés ; veuillez les découvrir dans la liste ci-dessous :

  • Les traitements conservatoires : comblement de cavités, nettoyage des dents.
  • Les prothèses : implants, couronnes,...
  • Les coûts d'orthodontie : placement et positionnement des dents
  • Les traitements parodontaux : traitement de la mâchoire et des gencives.

Je dois souvent aller chez le dentiste ; pour quels traitements puis-je faire appel à mon assurance soins dentaires?

Les traitements conservatoires

Le contrôle annuel chez le dentiste sera remboursé. Ce dernier devra enlever la plaque dentaire ou le tartre éventuellement présent ou devra combler des cavités. Il se pourrait également qu'une dent doive être dénervée ou enlevée. Toutes ces interventions seront remboursées.
Comment y procéder ? La partie qui n'est pas remboursée par la mutuelle sera prise en charge par l'assurance soins dentaires.

Attention !

Examinez correctement votre police, car des limites d’âge y sont souvent imposées, en fonction desquelles le remboursement de certains traitements dépend de l’éventuel dépassement d’un âge donné. C'est ainsi par exemple que la mutuelle n’intervient absolument pas dans les coûts de l'extraction de dents chez des personnes âgées de plus de 18 ans. De même, les traitements esthétiques, comme le blanchiment des dents, ne sont pas indemnisés.

Les prothèses dentaires

Lorsque vous devez faire enlever une ou plusieurs dents pour des raisons médicales, vous pouvez choisir une prothèse amovible ou fixe, dont le coût excède rapidement 1000 euros. La mutuelle n’intervient jamais dans ce type de frais ; l'assurance soins dentaires prendra ainsi le relais.

Attention !

Il doit dans ce cas également s'agir d'interventions non esthétiques. L'extraction d'une dent doit effectivement être justifiée par une raison médicale. Tel est également le cas de prothèses qui doivent être placées au moment où vous êtes assuré. Les dents ayant déjà été antérieurement enlevées ne relèvent pas de la couverture.

L’orthodontie

L’orthodontie, c'est-à-dire la correction de la position des dents, est devenue un traitement banal (même chez les adultes). De nombreux patients prennent contact avec un orthodontiste pour des raisons non seulement esthétiques, mais aussi médicales. Cette discipline permet de corriger les difficultés d'élocution ou de déglutition, mais aussi les problèmes de carie, car certains endroits sont difficilement accessibles avec une brosse à dents. La mutuelle n'intervient souvent dans pareil cas que pour les factures du patient débutant le traitement avant l'âge de 15 ans. Par ailleurs, le remboursement n'est pas complet. L'assurance soins dentaires quant à elle rembourse les frais d'orthodontie durant des périodes prolongées, pour des montants supérieurs, ainsi que pour des patients de plus de 15 ans.

À l'instar des prothèses dentaires, un dossier médical est tout d'abord constitué avant de pouvoir obtenir l'autorisation de remboursement. De même, les interventions esthétiques n'entrent pas en ligne de compte. Par ailleurs, la souscription d'une assurance soins dentaires est souvent assortie d'un délai de carence, qu’il convient de respecter avant de pouvoir débuter un traitement d'orthodontie.

La parodontologie

Les problèmes d'inflammation ou de saignement des gencives, la mauvaise haleine ou la perte de dents passent la plupart du temps inaperçus. Il s'agit cependant des premiers symptômes de parodontite, une grave infection de la gencive qui entraîne la perte des dents et de la dentine périphérique. Un spécialiste en parodontologie s’attaque à ces problèmes et tente d’empêcher toute dégradation ultérieure.

La mutuelle n’intervient pas pour ce type de soins et, à l'instar des deux traitements précédents, il convient de constituer un dossier médical. Un délai de carence s'applique également après la souscription de la police.

Mon dentiste m'annonce la présence de plaque dentaire ; de quoi s'agit-il? Comment l'empêcher ? Et quelles sont les conséquences en cas d'absence de traitement?

Qu'est-ce que la plaque dentaire ?

La plaque dentaire (en abrégé, la plaque) est une fine couche de substance blanchâtre qui se dépose à la surface de la dent. Elle se compose de reliefs alimentaires, de bactéries et de salive. Elle s'accumule en permanence en raison de la présence continuelle de nouveaux reliefs alimentaires et bactéries. Ce phénomène est donc parfaitement normal, et impossible à prévenir, bien que certaines personnes y soient plus sujettes.

Quelles en sont les conséquences?

La plaque peut s'accompagner de la formation de cavités, d'infections des gencives consécutives à la présence de bactéries (qui entraînent un phénomène inflammatoire), du durcissement de la plaque en tartre et de l'apparition d'une mauvaise haleine.
Une dentition attaquée par le tartre change de couleur et devient jaune. Le tartre peut également aller se loger sous la gencive, entraînant une irritation des gencives et de nombreuses conséquences pour votre santé. La plaque dentaire est donc indirectement nocive. Il importe dès lors de l'enlever en temps utile pour éviter la survenance de tout dommage à votre dentition et à votre santé.

Comment l'enlever?

Vous pouvez vous y atteler en vous brossant régulièrement les dents. Toutefois, ce brossage à lui seul ne suffit pas et l'utilisation de fil dentaire ou de brossettes interdentaires est absolument indispensable dans la lutte contre la plaque. Par ailleurs, vous devez effectuer un contrôle annuel chez votre dentiste (ou un contrôle semestriel si vous êtes extrêmement sensible). Ce n'est qu'à ces conditions que vous pourrez lutter contre sa prolifération.
La santé de votre dentition dépend des possibilités de contrôle de l’apparition de la plaque dentaire. Cette dernière engendre en effet des cavités, des saignements au niveau des gencives et leur inflammation, ce qui, dans un stade ultérieur, pourrait entraîner la parodontite, et, en définitive, la chute des dents. Ces affections étant souvent très onéreuses, veuillez donc les prévenir et si, en dépit de toutes les mesures de prévention, vous rencontrez malgré tout des problèmes, l'assurance soins dentaires vous permettra d'en limiter le coût.

wedo4you

Que faisons-nous pour vous?
Nous recherchons pour vous, sur le marché, la meilleure offre pour une assurance dentaire complémentaire à votre police maladie. Vous prenez rendez-vous chez votre médecin pour un contrôle. En fonction de certains critères, dont l'âge, le sexe, etc., un assureur déterminera s'il souhaite éventuellement vous couvrir, en fixant dans le même temps la tarification et/ou l'offre d'une garantie complète. Pour parcourir ces critères, n'hésitez pas à prendre contact avec nos services. L'assurance soins dentaires vous libère de tous les soucis inhérents aux éventuels coûts liés à vos soins dentaires.

Newsletter

Champ obligatoire
Champ obligatoire

Coordonnées

Groupe RUYSSEN-BOCCART sprl
Courtier en assurances
Rue Saint Gangulphe, 12
5620 Florennes
FSMA n° 107.982 A
Tél 071/894 200
assurance@rbgroupe.be

Suivez-nous.